Mobile et innovation en entreprise

Transport et Logistique à l'heure du digital

 Beaucoup de professionnels du transport et de la supply chain ont compris que les technologies numériques pouvaient être un redoutable levier stratégique.


20160930-supply-chain-digital.jpg

Transport, logistique, digital

Les solutions coûteuses de mobilités misent en place au début des années 2000 sont de plus en plus remplacées par les nouvelles technologies de l’information tels que les smartphones, la 4G, les ordinateurs portables, l’internet des objets. 

Le recours à des technologies génériques, généralement moins coûteuses que les solutions spécifiques, pourrait réduire le différentiel d’équipement « infologistique » entre grands et petits acteurs au sein des chaînes logistiques. Des évolutions comme le SaaS ou les logiciels Open Source pourraient également contribuer à réduire ce différentiel.

INFOLOGISTIQUE ?

L’infologistique est l’ensemble des outils et solutions technologiques qui permettent le pilotage informationnel des marchandises tout au long de la chaîne logistique. C’est par l’assemblage et l’agencement de technologies hétérogènes (logiciels, électronique, télécommunications, informatique embarquée) que la logistique innove. L’ «infologistique » est cette sphère où ces différentes technologies se combinent et s’assemblent. Une des caractéristiques de la logistique, depuis le début des années 1980, est justement sa capacité à mobiliser des technologies « génériques » pour les adapter à ses besoins, à les mixer avec des technologies spécifiques, à composer ainsi des systèmes originaux. 

Innovations et perspectives : quelques exemples de logistique digitale

Afin de satisfaire le client et lui offrir un service d’une qualité irréprochable avec des temps d’attentes de plus en plus réduits, le secteur de la logistique est en perpétuelle réflexion sur des méthodes de livraison de plus en plus innovatrices.

Certaines entreprises se penchent déjà sur la livraison par Drones comme Amazon par exemple, pour désencombrer les routes sans solliciter de livreurs. Autre solution : s'appuyer sur les piétons pour effectuer le « dernier kilomètre » du transport de marchandises en ville. La startup Stuart permet ainsi à ses utilisateurs partenaires de réaliser de brèves courses pour des particuliers et des entreprises. 

Autre exemple : les semi-remorques qui embarquent désormais une grande quantité de technologies numériques. Comme évoqué dans l'étude de la transition numérique de la logistique commandée par la Caisse des dépôts, la société Keychain Logistics s’est appuyée sur ces technologies pour développer des solutions innovantes facilitant la communication entre les parties prenantes du transport routier. La startup permet à ses clients de suivre en temps réel l’ensemble de la chaîne de transport sur une seule application, de localiser les cargaisons et de rentrer en contact avec les transporteurs. Elle équipe déjà un camion sur 500 sur tout le territoire des États-Unis. La référence la plus mise en avant est la société Tide, qui exploite une marque de lessive et d’adoucissant appartenant à Procter & Gamble. Chaque jour, Tide doit expédier des milliers de cargaisons de lessive et d’adoucissant. Avant chaque transport, Tide contacte des centaines de courtiers (le plus souvent des petites entreprises) pour mettre en relation expéditeurs et camionneurs. L’objectif de Keychain Logistics est de diminuer ces coûts de transaction en permettant aux clients et aux transporteurs d’entrer directement en relation grâce à une application iPhone. Il s’agit d’un cas typique de startup technologique dont la proposition de valeur consiste à évincer les intermédiaires. 

A la croisée entre mobile, innovation et supply chain, ces sujets de digitalisation de la logistique nous concernent tout particulièrement : Datapp, filiale de Southside Interactive qui édite une suite d'applications dédiées à la supplychain, est une immersion quotidienne dans les processus actuels des grands logisticiens, distributeurs, industriels qui réflechissent actuellement à la question de la digitalisation de tous leurs process, notamment les plus simples.

Découvrez DAtapp

Véhicules autonomes : futur de la logistique digitale ?

La voiture autonome sera une voiture connectée dans la mesure où les flottes automobiles devront communiquer entre elles. "Le métier de gestionnaire de flotte va évoluer et se renforcer pour différentes utilisations confirme Julien Vincent, expert connectivité et objets connectés chez ATKearney. Les flottes seront mieux gérées grâce à la connectivité des véhicules et cela passera par le développement de la logistique urbaine. Pour donner des exemples : Uber investit massivement dans le véhicule connecté, et Google a racheté Waze pour récolter les informations locales. De nombreuses applications vont se développer pour cette transition vers le véhicule autonome. »

La aussi, la voiture connectée est un sujet à part entière ! 

 

 

 

 

 

Droits photo (CC) : https://www.flickr.com/photos/34547181@N00/14651624070

 

Publié par Thomas Bompaire
Le 3 oct. 2016 10:27:00
Retrouvez moi ici :