Mobile et innovation en entreprise

Application mobile ou web app : que choisir pour une app B2B interne ?

Les nouveaux outils digitaux se multiplient en entreprise, pour faciliter notre quotidien comme Google et Apple l’ont fait dans notre vie personnelle. Mais en entreprise, quelle forme est la plus adaptée à ces nouveaux outils ?

20160930-app-mobile-ou-web.jpg

Qu’est ce qu’une application mobile ? Qu’est ce qu’une web app ? Définitions !

Une application mobile est un logiciel installé sur votre téléphone ou votre tablette. Elle est téléchargée depuis l'Appstore ou le Google Play Store (ou même le store Microsoft Phone). Vous y accédez en cliquant sur l'icone dédiée sur votre écran d'accueil, ce qui affiche généralement un splashscreen avant d'afficher le premier écran de l'application. Une idée important à avoir en tête : une application est stockée sur votre téléphone lui même, "coté client". 

Une webapp, ou application web, est un site internet dynamique. Elle ne se télécharge pas, mais est accessible via le navigateur web de votre téléphone (Google Chrome, Firefox, Safari...) en renseignant l'URL à laquelle elle est disponible.

Ces définitions simples permettent de pointer du doigt les différences constitutives qui séparent application mobile et application web, et devraient vous permettre de différencier facilement l'une de l'autre.

Subtilité : oui, il est possible de créer un signet sur l'écran d'accueil de votre téléphone, qui peut servir de raccourci vers une webapp. L'icone sur votre écran ressemblera à celle d'une application, mais en cliquant dessus vous lancerez votre navigateur, et accéderez à la webapp via ce navigateur : votre webapp n'en devient pas une app mobile pour autant.

Il reste un point à préciser : une application mobile n'est pas nécessairement une application native. Un débat classique en développement mobile : faut il faire du développement natif ou du développement hybride ? Il ne s'agit pas de ça ici, ces deux options étant utilisées l'une et l'autre pour réaliser des applications mobiles, et non des webapps. En revanche, de notre point de vue, le développement hybride peut rassembler le meilleur des deux mondes, comme nous le verrons plus bas

Les avantages et les inconvénients, d’une application mobile, d’une web app

Les avantages d'une application mobile sont nombreux, et ont été maintes fois débatus. Ce qui nous semble important, et qui suffit à notre avis pour savoir si c'est une application mobile qu'il vous faut pour votre prochain projet, c'est d'avoir en tête qu'avec une application mobile on a :

  • L'avantage de pouvoir l'utiliser sans connexion internet ("offline")
  • L'avantage de pouvoir recevoir des notifications push
  • L'avantage d'une expérience légèrement meilleure pour l'utilisateur : installée sur le téléphone, l'application sera plus fluide, et sera utilisée en plein écran
  • L'inconvénient de nécessiter une publication sur chaque store, avec les délais que cela implique (deux semaines pour une première application sur l'Appstore, quand Apple valide tout d'entrée)
  • L'inconvénient de nécessiter des mises à jour régulières, au fur et à mesures que les OS Android et iOS évoluent, environ une fois par an (les systèmes d'exploitation, aujourd'hui aux versions 6 pour Android et 10 pour iOS)
  • L'inconvénient, en entreprise, d'être déployé par l'intermédiaire d'une solution de gestion de flotte, qui peut s'accompagner d'une certaine lourdeur.

La même liste, mais pour une webapp :

  • L'avantage de pouvoir fonctionner sur tous les devices, pas uniquement les iPhones et Android : notamment les ordinateurs !
  • L'avantage de pouvoir être mis à jour instantannément : aucune donnée n'est stockée sur le téléphone de l'utilisateur, donc dès qu'une mise à jour est effectuée sur la web app, elle est visible par ceux qui l'utilisent
  • L'avantage d'être référencé sur les moteurs de recherche, si cela peut avoir un intérêt : le contenu de votre application web peut ainsi servir votre visibilité en ligne
  • L'inconvénient de nécessiter une connexion internet, même si une fois l'utilisation initiée, il est possible de concevoir des fonctionnalités qui fonctionnent hors ligne
  • L'inconvénient d'être tributaire des différences entre navigateurs : certaines fonctionnalités ne seront pas supportée par Safari alors qu'elles le seront par Firefox ou Chrome, et réciproquement.

Ainsi, rien de nouveau : le choix d'une option plutôt qu'une autre se fera en fonction du besoin des utilisateurs finaux. Espérons que la liste ci-dessous participe à faire le bon !

Une bonne approche : le développement hybride

Le choix nous semble donc être plus tactique que technique. De notre point de vue, il relève même de la gestion du projet lui même, et des étapes par lequel il va passer. Application mobile et webapp ne s'opposent pas, au contraire dans l'idéal elles se complètent.

On l'a vu, l'une et l'autre ont leur intérêt. Plus qu'un choix exclusif entre l'une et l'autre, il s'agit davantage de choisir par laquelle commencer.

Dans cette perspective, le développement mobile hybride, et plus précisément le développement mobile hybride basé sur des technologies web, apporte une solution. Le concept : le code source permettant de réaliser les applications est en grande partie commun à toutes les plateformes, iPhone, Android et ... web ! Ainsi, la réalisation d'une application web pour commencer sera intégralement réutilisée pour coder l'application iPhone et Android qui pourra servir à ajouter les fonctionnalités de push dont certains utilisateurs ont fait la demande. 

UN EXEMPLE : SUR LES BANCs

L'application Sur les bancs, développée par Southside Interactive et primée aux Trophées des apps 2015, est un exemple d'application développée avec des technologies web, ayant permis de déployer la même application sur iPhone, Android, et en version web. L'expérience est exactement la même peu importe la plateforme, et le développement a pu être mutualisé pour toutes les plateformes, grâce aux technologies web sur lesquelles il repose. 

Le choix entre application mobile et application web devient alors une question de priorité, dont la réponse relève en partie de l'utilisation qui sera faite de l'application, et en partie du contexte dans lequel elle sera déployée, chaque entreprise ayant ses process et ses outils informatiques.

Combien coute une application ? Télécharger notre ebook

 

 

 

 

 

Droits photo (CC) : http://www.geograph.org.uk/photo/2003511

 

Publié par Thomas Bompaire
Le 11 oct. 2016 10:43:00
Retrouvez moi ici :